SANS MÊME UN ADIEU – Robert GODDARD

sans meme un adieu - robert goddard - sonatine - 2016

 

1911, Geoffrey Staddon, jeune architecte plein d’élans et d’espoir, vient de concevoir une magnifique demeure, Clouds Frome. Et il est tombé amoureux fou de la femme de son commanditaire, Consuela Caswell, une jeune Brésilienne perdue dans un mariage de convenance. Alors qu’il lui a promis de s’enfuir avec elle, il l’abandonne à son triste sort, préférant se consacrer pleinement à ses ambitions professionnelles.

1923, en lisant le journal, Geoffrey tombe sur un article qui lui glace le sang. Consuela Caswell est accusée de meurtre et risque la peine capitale. Bouleversé par cette nouvelle qui réveille bien des fantômes et ravive son sentiment de culpabilité, il ne peut rester sans rien faire. D’autant plus qu’il est persuadé que Consuela n’a pas pu commettre un crime aussi terrible. Il n’a pas le choix, il doit revenir à Clouds Frome pour savoir ce qu’il s’y est réellement passé. Il ne se doute pas encore des sombres secrets qu’il va y découvrir et qui vont bouleverser son existence.

Dans une forme éblouissante, Robert Goddard revient ici à sa période de prédilection, le début du xxesiècle, à ses thèmes favoris, l’Histoire, les non-dits, les secrets de famille, et nous offre un roman magistral, aux multiples révélations.

Avant de vous plonger dans le dernier roman de Robert Goddard publié par les éditions Sonatines (roman édité dans sa version originale en 1991), il vous faudra réunir plusieurs conditions : dégagez-vous un week-end de lecture (ce délicieux pavé compte plus de 700 pages), un plaid sous lequel vous pouvez d’ores et déjà prévoir de passer plusieurs heures, de bons petits plats que vous aurez préalablement cuisinés et que vous n’aurez plus qu’à passer très rapidement au micro-ondes. Quant aux enfants si vous en avez, proposez-leur un week-end chez vos parents ou chez leurs amis… Car lorsque vous commencerez à vous immerger dans ce pavé, vous ne serez plus là pour personne…

L’auteur de Heather Mallender a disparu, Par un matin d’automne ou encore de Le retour retrouve la période historique dans laquelle il est le plus à l’aise : le début du 19ème siècle et plonge son personnage principal Geoffrey Staddon un jeune architecte de renom au cœur d’une enquête pour prouver l’innocence d’une femme qu’il a autrefois aimée et abandonnée.

Une  plume délicate au charme délicieusement suranné

C’est à chaque fois un pur bonheur de retrouver la plume délicate au charme délicieusement suranné qui colle si bien à l’époque dans laquelle Robert Goddard situe l’action de la plupart de ses romans. Les aficionados de Downton abbey et des romans de Justin Fellows ne devraient pas bouder leur plaisir. Sans jamais réécrire la même histoire, l’auteur anglais poursuit son exploration des thèmes qui lui sont chers : les poids que les secrets font peser sur les personnes auxquelles ils sont liés, tous ces non-dits qui finissent toujours par faire surface et qui fragilisent, abîment les relations entre les êtres.

Comme toujours avec Goddard, les personnages deviennent très vite de véritables amis pour le lecteur qui connaît leurs désirs, leurs petites trahisons, leurs pensées les plus intimes, leur côté sombre aussi. Car même si peu de sang coule dans les romans de l’ancien journaliste, la trame de fond de ce roman addictif est une véritable enquête qui entraînera une partie des personnages sur la Riviera française.

Alors, envoyez tout balader et n’attendez plus pour vous plonger dans cette passionnante et addictive histoire à tiroirs…

 

Édition présentée : Dans même un adieu, Robert Goddard

Sonatine Éditions

ISBN : 9782355843617

2016, 736 p. (22 euros) disponible au format numérique

Vous aimerez aussi...

7 commentaires

  1. Je n’ai jamais lu cet auteur, mais ce livre me tente beaucoup… sans doute l’un de mes prochains achats (ou encore mieux, je le demanderai au Père Noël 😉 ). Merci pour cette découverte !
    Belles lectures à toi 🙂

    1. Je te conseille les romans de Robert Goddard, notamment ceux dont l’action se déroulent au tout début du 20ème siècle, ce sont de véritables page-turner, impossible de le les lâcher. Reviens me dire ce que tu en as pensé 🙂
      A bientôt
      Sandy

  2. I simply want to mention I am newbie to blogs and certainly liked you’re web-site. Almost certainly I’m going to bookmark your blog post . You really come with very good articles. Appreciate it for revealing your web site.

  3. I just want to share it with you that I am new to writing a blog and pretty much loved your page. Quite possibly I am probably to save your blog post . You simply have lovely article material. Be Grateful For it for expressing with us all of your blog article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *