Grand bassin – Élodie Llorca

 

Quand il quitte le Norrland pour venir en France, Per est accueilli par Ivar, un ami de sa mère. En le faisant passer pour son neveu, ce dernier lui trouve un emploi d’agent d’entretien à la piscine municipale, avant de le préparer à devenir, comme lui, maître-nageur.

Lorsqu’Ivar meurt brutalement, Per découvre dans les affaires du défunt un bijou ayant appartenu à sa propre mère. Des questions surgissent alors : qui était réellement Ivar ? Connaissait-il Sven, le père du jeune homme, disparu en mer Baltique des années auparavant ?

Les souvenirs d’une enfance passée dans les immensités glaciales de Scandinavie refont surface tandis que Per, profitant de son nouveau métier, s’adonne à une étrange lubie : il se met à collectionner toutes sortes d’objets égarés par les clients : bonnets, palmes, lunettes… C’est pourtant cette manie singulière qui le mènera sur les traces du passé d’Ivar.

bassin-elodie-llorca-rivagesC’est un très joli roman d’ambiance que nous propose Elodie LLorca, un roman dans lequel les blessures de l’enfance et les non-dits ont comme sclérosé la vie de de Per. Le jeune homme jusqu’à son arrivée en France et sa rencontre avec Ivar ne semblait en effet, n’avoir aucune prise sur sa vie, passant d’un emploi à un autre sans réel plan de carrière, fréquentant quelques jeunes femmes sans jamais s’invertir réellement dans une relation. Une vie davantage subie que réellement vécue.

Ce sont les rencontres qu’il va faire autour du bassin qui vont petit à petit métamorphoser le jeune homme, qui vont le pousser à s’ouvrir aux autres, qui vont lui permettre de se découvrir, de se débarrasser de ce qui finalement ne lui appartient pas, se sortir de cette chrysalide qui le maintenait dans un confort rassurant, mais nébuleux  et l’empêchait de déployer ses ailes.

Le roman d’une re-naissance

Grand Bassin est l’histoire délicate d’une re-naissance. Plus qu’un roman d’apprentissage c’est l’éclosion d’un jeune homme qui enfin s’affirme, fait ses propres choix, se constitue une identité propre – en commençant presque symboliquement par changer de prénom-. Un homme qui s’affranchit du poids de son passé, qui fait le deuil de celui qui fût et demeurera à jamais l’Absent.

Un livre porté par une plume légère et poétique

Grand bassin est un roman tendre, abstrait, onirique parfois. Un roman qui ne pousse pas le lecteur dans ses retranchements, mais tout au contraire le porte comme l’eau qui accompagne les mouvements des corps dans les bassins aquatiques. D’une plume légère et poétique Elodie Lorca, permet au lecteur de ressentir l’atmosphère humide et chaude qui règne autour des bassins, les sons étouffés. D’un mot, d’une expression, elle fait monter à nos narines l’odeur du chlore qui imprègne la peau des nageurs longtemps après qu’ils aient quitté l’eau bleu azur de la piscine.

Laissez vous porter par beauté de l’écriture d’Elodie LLorca et par l’ambiance si particulière de son Grand bassin, vous ne le regretterez pas.

 

Édition présentée : Grand bassin, Élodie Llorca

Littérature Rivages, Éditions Rivages

ISBN : 9782743644062

2018, 180 p. (16 euros) disponible au format numérique

Continue Reading

LES DÉRAISONS – Odile D’Oultremont

La vie d’Adrien et de Louise est un chaos enchanteur. Méritant et réservé, il travaille pour assurer leur quotidien. Ouvrière qualifiée de l’imaginaire, elle désaxe la réalité pour illuminer leur ordinaire. Leur équilibre amoureux est bouleversé le jour où l’agenda stratégique de l’employeur d’Adrien coïncide avec la découverte de tumeurs dans les poumons de sa femme. Pendant que les médecins mettent en place un protocole que Louise s’amuse à triturer dans tous les sens, l’employé modèle est exilé par un plan social aux confins d’un couloir. Sidéré, Adrien choisit pour la première fois de désobéir: il déserte son bureau vide pour se dévouer tout entier à Louise, qui, jour après jour, perd de l’altitude. Mais peut-on vraiment larguer les amarres et disparaître ainsi sans    prévenir ? Et les frasques les plus poétiques peuvent-elles tromper la mélancolie, la maladie et finalement la mort ?

les déraisons - odile d oultremont - les éditions de l'observatoire

Ils sont rares ces livres qui,  alors que vous y pensez très tôt au réveil, vous donnent envie de vous lever pour en retrouver les doux dingues protagonistes. Ces livres dans lesquels l’auteur mêle avec une dextérité rare humour, poésie et fantaisie. Ces livres qui vous font manquer votre arrêt de métro tant les subtils agencements de mots vous hypnotisent et, vous laisseraient presque à penser, que leur auteur invente sa propre langue, une langue que l’on comprend sans jamais l’avoir apprise, une langue qui fait un détour par votre cœur avant de faire pétiller votre cerveau.

Elles sont rares ces pépites littéraires qui  font marcher quelques centimètres au-dessus du sol, qui  donnent envie d’embrasser la vie, qui instillent dans le gris de nos existences de la légèreté et de la couleur, Les déraisons d’Odile d’Oultremont est l’une d’elles.

Les Déraisons est un roman qui réenchante, et qui d’entre nous n’en éprouve pas le besoin ? Louise et Adrien le formidable couple au centre de ce roman durant quelques heures une véritable bouffée d’oxygène pour le lecteur… La lecture de leur histoire est une véritable parenthèse enchantée.

Si ce roman , ode à l’amour au couple et à l’anticonformisme, ode à tous ceux qui refusent de se laisser dicter leur vie et leur façon de penser, insuffle une légèreté rassérénante, il n’est – que l’on ne s’y méprenne pas – en rien un roman « léger ». Avec beaucoup de grâce et d’ingéniosité, il met en exergue les maux dont souffrent le monde du travail : ces restructurations qui déshumanisent, ces ressources humaines qui traitent de tout sauf de l’humain. Et il aborde avec luminosité l’une de nos plus grandes craintes, celle de mourir comme celle de voir l’être aimé s’éteindre. Ce moment où il nous faudra quitter la vie et accepter de nos laisser glisser vers l’inconnu.

Très gros coup de cœur pour Les déraisons !  publié par les Éditions de l’Observatoire, qui démontre qu’une jeune maison d’édition peut également être très belle maison d’édition.

 

 

Édition présentée : Les déraisons, Odile d’Oultremont

Les Éditions de l’Observatoire

ISBN : 9791032900390

2018,  220 p. (18 euros) disponible au format numérique

 

Continue Reading