TROPIQUE DE LA VIOLENCE – Nathacha APPANAH

tropique de la violence - nathacha appanah - gallimard - rentrée littéraire 2016 - sélection grand prix des lectrices elle 2017 - prix fémina des lycéens 2016

«Ne t’endors pas, ne te repose pas, ne ferme pas les yeux, ce n’est pas terminé. Ils te cherchent. Tu entends ce bruit, on dirait le roulement des barriques vides, on dirait le tonnerre en janvier mais tu te trompes si tu crois que c’est ça. Écoute mon pays qui gronde, écoute la colère qui rampe et qui rappe jusqu’à nous. Tu entends cette musique, tu sens la braise contre ton visage balafré? Ils viennent pour toi.»Tropique de la violence est une plongée dans l’enfer d’une jeunesse livrée à elle-même sur l’île française de Mayotte, dans l’océan Indien. Dans ce pays magnifique, sauvage et au bord du chaos, cinq destins vont se croiser et nous révéler la violence de leur quotidien.

Un uppercut, un coup de poing qui vous laisse exsangue… Comment ne pas sortir KO, bouleversée par  Tropique de la violence ? Avec justesse, Nathacha Appanah raconte l’histoire de Moïse un enfant  arrivé clandestinement à Mayotte avec sa mère à bord d’un canot de pêche en provenance des Comores, abandonné par cette dernière et recueilli par une infirmière française en mal d’enfant.

La réalité dans son état le plus brut

De son écriture dépouillée, raclée jusqu’à l’os afin que ne subsiste que le nécessaire : la réalité dans son état le plus brut, l’auteur Mauricienne déroule le destin de Moïse que la vie décide de ne pas épargner et qui, partit sur la trace de ses origines, rejoint un groupe d’adolescents désœuvrés, livrés à eux-mêmes.

Tragique et puissant

Tropique de la violence, est un très grand roman, à la fois tragique et puissant, violent et tendre. Avec un réalisme teinté parfois d’un lyrisme salvateur, Nathacha Appanah décrit la réalité de Mayotte, ce département français si éloigné de notre quotidien.

Trois voix qui se répondent

Comment reconnait-on un grand roman ? Parce tout y sonne juste. Jamais l’auteur ne se laisse à étourdir le lecteur par de grandes phrases pleines de déliés, elle ne garde au contraire que l’essentiel. Et l’essentiel ce sont ces trois voix qui portent ce magnifique roman, trois voix qui se répondent et qui se font ambassadrices des destinés, des espoirs et des illusions perdues.

Le roman lauréat du Grand Prix des lectrices de Elle 2017 ne peut être que celui-là !

 

Édition présentée : Tropique de la violence, Nathacha Appanah

Collection Blanche, Gallimard

ISBN : 9782070197552

2016, 192 p. (17.50 euros) disponible au format numérique

 

L’auteur : Nathacha Appanah  est une journaliste et romancière mauricienne qui écrit ses romans en français. Elle est notamment l’auteur de En attendant demain (Gallimard), Tropique de la violence est son sixième roman.

 

Vous aimerez aussi...

4 commentaires

  1. Entièrement d’accord, il mérite le prix des lectrices ELLE 2017. Quel livre coup de poing! L’intrigue qui s’anime crescendo rend la lecture de Tropique de la violence suffocante et explosive. Pourtant, ce roman est éblouissant de sobriété et d’une grâce désarmante.
    Je croise les doigts aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *